Accueil Date de création : 20/10/08 Dernière mise à jour : 07/08/15 00:04 / 200 articles publiés

MISERE DE MISERE  (texte de chanson) posté le vendredi 07 août 2015 00:04

Misère de misère tout au bout de la terre

Te voilà partie loin de nous, très,  très loin,

Misère de misère de quoi aurons nous l'air

Toi au bout d'un rêve, nous au bout du chemin.

 

Tu auras nos yeux quand ton regard

Se posera sur ceux qui vont te voir

Comme une étrangère, une de là-bas

Où Dame la Misère n'se côtoie pas.

Tu auras nos yeux la première fois

Le regard de ceux qui ne savent pas.

Ce qu'est la misère, combien c'est dur

De prendre sa lumière en pleine figure.

 

Tu auras tes yeux pour affronter

Ce que l'on ne peut imaginer.

Tu vas te noyer dans le malheur

Sans pouvoir crier, vider ton cœur.

Tu auras les yeux d'une autre couleur

Eux qui furent curieux, inquisiteurs

Vont se charger d'or la pauvreté

Est pleine de trésors insoupçonnés.

 

Tu auras leurs yeux à ton retour

Ils nous diront mieux qu'un long discours.

Toutes ces choses vaines à raconter

tant on a de peine à l'accepter.

Tu auras leurs yeux  ton espérance

Va creuser un peu ta différence.

Nous nous penserons sans doute comme toi

Que les pauvres ne sont pas ceux qu'on croit.

lien permanent

MISERE DE MISERE  (texte de chanson) posté le vendredi 07 août 2015 00:03

Misère de misère tout au bout de la terre

Te voilà partie loin de nous, très,  très loin,

Misère de misère de quoi aurons nous l'air

Toi au bout d'un rêve, nous au bout du chemin.

 

Tu auras nos yeux quand ton regard

Se posera sur ceux qui vont te voir

Comme une étrangère, une de là-bas

Où Dame la Misère n'se côtoie pas.

Tu auras nos yeux la première fois

Le regard de ceux qui ne savent pas.

Ce qu'est la misère, combien c'est dur

De prendre sa lumière en pleine figure.

 

Tu auras tes yeux pour affronter

Ce que l'on ne peut imaginer.

Tu vas te noyer dans le malheur

Sans pouvoir crier, vider ton cœur.

Tu auras les yeux d'une autre couleur

Eux qui furent curieux, inquisiteurs

Vont se charger d'or la pauvreté

Est pleine de trésors insoupçonnés.

 

Tu auras leurs yeux à ton retour

Ils nous diront mieux qu'un long discours.

Toutes ces choses vaines à raconter

tant on a de peine à l'accepter.

Tu auras leurs yeux  ton espérance

Va creuser un peu ta différence.

Nous nous penserons sans doute comme toi

Que les pauvres ne sont pas ceux qu'on croit.

lien permanent

SAUGRENUE  (poesie) posté le samedi 25 juillet 2015 01:22

j'ai dessiné comme un enfant

Sur une feuille de papier blanc.

J'ai dessiné un petit cœur

Tout en couleur, tout en bonheur.

 

Va t'en savoir pourquoi j'ai eu

Cette idée un peu saugrenue,

Faire quelque chose qui vient de moi

Pour te l'offrir ça va de soi

 

L'évidence même surprend toujours

Quand on est grand  on est petit

On dit je t'aime pour parler d'amour

On dessine pas ce que l'on dit

 

Pourtant je parle d'un grand soleil

D'un ballon rond  dans un plein ciel

C'est du plein jaune dans un plein bleu

Du plein d'amour pour être heureux

 

Va t'en savoir pourquoi j'ai eu

Cette idée un peu saugrenue

Faire quelque chose pour le plaisir

L'unique plaisir de faire plaisir

 

C'est évident je me le dis

Quoique redevenir petit

ne soit pas aussi facile qu'on croit

Quand on se sent très maladroit.

 

En vrai je n'ai pas dessiné

J'ai fait comme ci et c'est comme ça

Que j'ai envie de partager

Tout ce bonheur qui vient de toi.

 

Je ne sais pas pourquoi j'ai eu

Cette idée un peu saugrenue

D'être un petit pour être un grand

Pour dire je t'aime tout simplement.

 

 

 

 

lien permanent

Choubidou  (chanson) posté le vendredi 26 juin 2015 23:50

Choubidou à la revoyure,   

Choubidou pourvu que ça dure

Choubidou, un geste des doigts,

Choubidou et c’est bien comme ça.

 

On dit plus au revoir,

Bye bye ou bien salut

Quand on change de trottoir

Ce n’est plus la même rue.

C’est toujours la même craie

Mais les mots sont nouveaux

Comme ils sont de notre fait

On les trouve plus beaux.

 

Un Choubidou c’est entre nous

Un voilà tout sympa  comme tout

Qui veut tout dire.

Un Choubidou c’est entre nous

Un voilà tout

Qui fait plaisir.

 

On ne dit plus je t’aime

C’n’est pas dans l’air du temps

Ce n’est pas un problème

Avoir des sentiments.

Mais il faut ce qu’il faut

A quoi bon se lier

A la corde des mots

Que l’on ne peut dénouer.

 

Dans la marche du temps

Nous ne voulons pas faire

Trois p’tits pas en avant,

Trois p’tits pas en arrière.

Dans ce monde qui change

Jamais nous ne mettrons

Sur la face des anges

Le masque du démon.

lien permanent

AINSI DOUTE  (poesie) posté le jeudi 02 avril 2015 00:20

Un homme s'est arrêté sur la route.

Un homme s'est arrêté le temps d'un doute.

L'homme il s'est arrêté  un temps et puis

L'homme qui s'est arrêté est reparti.

Une pâle lumière éclaire le mur d'en face.

La pâle lumière éclaire  si peu la face

De l'ombre. La pâle lumière allume l'angoisse

Derrière l'angoisse des ombres, l'ombre d'une grimace.

Et si, c'est toujours comme ça, quand vient le doute.

Et si c'était pour moi, l'ombre sur la route!

Et si, l'œil cherche à voir coute que coute.

Et si, ça se distille, tombe goutte à goutte.

C'est le si de là haut, on tombe bien bas.

On voit une ci-devant derrière le drap

D'un rideau mal tiré, qui bouge, oui là

Où l'on sent une présence qui se montre pas.

Des pas résonnent encore dans le silence.

Ces pas pourraient encore sans résonnance

Faire demi tour, comme un retour de  chance

C'est sans doute le retour de l'espérance.

Un homme s'est arrêté sur la route

L'homme qui s'est arrêté, est-ce qu'il se doute

Qu'une femme l'a entendu et écoute

Son retour, elle le veut et le redoute.

 

lien permanent
|

ouvrir la barre
fermer la barre

Vous devez être connecté pour écrire un message à beranne

Vous devez être connecté pour ajouter beranne à vos amis

 
Créer un blog